Un éditeur WYSIWYG (prononcer « wisiwig »…) est un programme permettant à l’utilisateur ou à un développeur de voir à quoi ressemblera le résultat final alors même qu’il conçoit une interface ou un document.

WYSIWYG est en réalité un acronyme signifiant « What you see is what you get” (ce que vous voyez est ce que vous obtenez).
En comparaison à des éditeurs traditionnels, l’éditeur Wysiwyg ne requiert pas d’accéder au code pour permettre de voir le rendu des modifications.
Cette particularité le rend particulièrement adapté aux utilisateurs non techniques ou à ceux et celles particulièrement concerné(e)s par les éléments visuels d’un site web ou d’un blog.

Petite histoire du Wysiwyg

Le premier éditeur Wysiwyg fut un programme de traitement de texte appelé BRAVO. Inventé par Charles Simonyi du Xerox Palo Alto Research Center dans les années 70, il est devenu la base de travail de Simonyi chez Microsoft, évoluant plus tard vers deux autres applications Wysiwyg : Word et Excel.

BRAVO, le premier système wysiwyg

Dans les années 70′, Xerox invente le premier système WYSIWYG ave BRAVO (qui tourne sur un Xerox Alto à l’époque).


Il faut savoir qu’avant l’invention de Charles Simonyi, les dactylographes travaillaient avec des codes de contrôle qui leur permettaient de préciser le formatage souhaité pour leurs textes.
Une fonction aussi simple que le centrage d’un paragraphe sur une page requérait un processus manuel obligeant les dactylographes à ajouter des espaces supplémentaires pour créer le format souhaité.
C’est après avoir obtenu sa maîtrise en génie mathématique et statistique à l’Université de Californie à Berkeley que Charles Simonyi et son directeur, l’informaticien Butler Lampson, ont commencé à travailler sur l’éditeur Wysiwyg.
En 1974, BRAVO devenait le premier programme de préparation Wysiwyg au monde, grâce au premier ordinateur personnel entièrement en réseau, le Xerox Alto (développé à Xeroc PARC en 1972).
En revanche, Xerox s’est principalement intéressé au programme Wysiwyg uniquement dans le cadre de Xerox PARC, donc en interne, ne souhaitant pas le commercialiser. C’est alors que Simonyi a décidé de rechercher de nouvelles opportunités et a rejoint Microsoft en 1981.
Avec Richard Brodie, développeur de logiciels chez Microsoft, Simonyi a commencé à travailler sur un logiciel de traitement de texte Wysiwyg, le Multi-Tool Word, rebaptisé simplement « Word » en 1983.
Il faut savoir qu’à cette époque, Word n’était pas le seul logiciel Wysiwyg. D’autres outils existaient déjà, y compris WordStar, le premier traitement de texte Wysiwig mature de MicroPro.
Au fur et à mesure que les ordinateurs sont devenus plus sophistiqués, les programmes Wysiwyg ont commencé à être plus fréquents.

Adobe Creative Cloud : un Wysiwyg en ligne

La mise en ligne du premier site web, en 1991, a sonné l’heure pour les développeurs, d’explorer les éditeurs HTML WYSIWYG plus avancés.
L’objectif était de créer une interface d’édition pouvant faciliter la création de sites web pour ceux qui ne maîtrisaient pas les rouages du code HTML.
Le premier éditeur HTML WYSIWYG fut lancé par Silicon Graphics en 1995. Son nom : WebMagic.
Un premier lancement qui permit au président et au chef de l’exploitation de Silicon Graphic, Tom Jermoluk et John McCrea d’obtenir un financement de 2,5 millions de dollars et de lancer une gamme de produits pour la création de sites web.
L’échéance du projet étant très courte, les entrepreneurs réunirent une petite équipe qui travailla sans relâche sur le projet jusqu’à son lancement, le 25 janvier 1995.
WebMagic a marqué le pas pour une foule d’éditeurs similaires qui ont vu le jour au cours des années qui suivirent. En octobre 1995, Vermeer Technologies, acquise par Microsoft en 1996, publia FrontPage.
En tant que premier éditeur HTML Wysiwyg sous Windows, FrontPage fut un atout précieux pour Microsoft pendant la “guerre des navigateurs” de l’entreprise contre Netscape. Cependant, après quelques années d’itération, en 2006, Microsoft décida que le programme serait remplacé par Microsoft SharePoint Designer et Microsoft Expression Web.
D’autres noms d’éditeurs Wysiwyg résonnent encore dans les têtes des développeurs de la Génération X, comme Dreamweaver, notamment.
Publié par Macromedia en 1997, Dreamweaver est rapidement devenu un autre puissant éditeur HTML Wysiwyg, créant un environnement convivial pour le développement de sites web.
C’est Adobe qui racheta Macromedia en 2005, avec les droits de Dreamweaver. Depuis cette date, Adobe a maintenu le développement du logiciel, qui fait aujourd’hui partie de la gamme d’outils proposés par le géant informatique dans le Creative Cloud d’Adobe.

Adobe Creative cloud : wysiwyg

Adobe Creative Cloud offre une palette complète d’outils graphiques en ligne. Son positionnement est clairement de répondre à toutes les demandes (étudiants, entreprises, entrepreneurs, …)

Les éditeurs Wysiwyg de sites web actuels

L’éditeur Wysiwyg n’a rien de magique. Un éditeur comme FrontPage (pour le plus “old school”) de Microsoft ou PageMill d’Adobe dissimule le balisage, permettant au développeur de se concentrer entièrement au contenu de la page.

Voici un tour d’horizon des différents éditeurs Wysiwyg les plus courants : 

Wix

Considéré par de nombreux développeurs comme l’un des meilleurs éditeurs Wysiwyg en ligne qui soient, Wix offre de nombreuses capacités.
C’est notamment en raison de sa maturité (il existe depuis 2006) que Wix a réussi à affirmer sa position et son offre.
Le résultat est un outil puissant pour le développement de sites, au même titre qu’une facilité d’utilisation et une simplicité particulièrement appréciables.

Shopify

Shopify fait partie des meilleurs outils permettant de développer un site e-commerce.
La prise en main est des plus simples et Shopify a su séduire des dizaines de milliers d’e-entrepreneurs à travers le monde entier.

BigCommerce

Puissante plateforme SaaS pour la vente en ligne. Présent depuis 2003, BigCommerce est utilisé à travers quelque 70 pays.
Similaire à Shopify dans les fonctionnalités proposées, cet éditeur permet également une intégration des boutiques en ligne sur Facebook et Google Shopping, notamment.

Jimdo

Gratuit, l’éditeur Wysiwyg Jimdo est d’origine allemande. Il est l’outil qui a permis de construire environ 15 millions de sites.
Bien fourni en fonctionnalités, Jimdo permet de réaliser de beaux sites vitrines et ses fonctionnalités e-commerce sont également très intéressantes, nécessitant toutefois d’opter pour la version payante de l’outil.

Weebly

Weebly permet de concevoir toutes sortes de sites, des sites personnels aux sites professionnels en passant par les boutiques en ligne.
Facile à utiliser, Weebly repose sur un puissant éditeur drag and drop qui facilite l’élaboration d’un site sans pour autant avoir à maîtriser le codage.

Squarespace

Payant, cet éditeur Wysiwyg permet d’élaborer des sites de grande qualité.
Misant sur le visuel avant tout, SquareSpace mérite l’attention des développeurs et permet des personnalisations très intéressantes.

En conclusion

Les éditeurs Wysiwyg étant disponibles en nombre, avant de trouver le meilleur éditeur, il s’agit de faire un tour d’horizon de vos propres besoins.
Blog, site vitrine, site e-commerce : quelle est la finalité de votre site web ? De quelles fonctionnalités aurez-vous besoin ?
La plupart des éditeurs payants proposent une version d’essai de 14 jours qu’il convient d’utiliser pour se faire une idée avant de se lancer.