Revenus : comment gagner de l’argent sur internet ?

Revenus : comment gagner de l’argent sur internet ?

« 42 astuces pour devenir riche », « comment gagner 1’000 euros par jour », … internet est rempli d’idées mensongères. C’est dommage parce qu’en réalité il est possible de gagner [un peu] d’argent sur internet. Mais comme tout, cela ne vient pas sans efforts.

Avant de commencer, voici une petite vidéo parodique de Norman qui vous mettra directement dans le contexte.

Au-delà des arnaques nombreuses, il existe selon moi 3 manière de réellement générer un [complément de] revenu par le biais d’internet :

  1. l’affiliation
  2. le crowd labor
  3. la promotion de son activité

Aucun n’est réalisé en 5 minutes et aucun ne générera 10’000 euros le premier mois… Une fois ce mythe brisé, que peut-on faire ?

Être apporteur d’affaire : l’affiliation

L’affiliation, c’est un peu le vendeur indépendant du net. Mon expérience personnelle a été très variable dans ce domaine.

J’ai pu gagner entre 25’000 euros par mois (ne vous arrêtez surtout pas sur ce chiffre, c’était il y a longtemps et probablement un peu dû au hasard) et 0… et tout cela pour un même effort…

L’affilié est un site internet qui vient se positionner entre la marque et l’utilisateur. Le site d’affiliation redirige l’utilisateurs vers une action (un achat par exemple) et l’affilié est rémunéré.

Comment fonctionne un site d'affiliation ?
Un site d’affiliation agit comme un intermédiaire entre une marque et un client potentiel.

Un nombre important de marques mettent à disposition des programmes d’affiliations :

Les marques ne voulant pas prendre en charge un nombre important d’affiliés (et donc une grosse charge administrative) ont également tendance à utiliser des plateformes d’affiliations. On retrouve par exemple :

Quelques exemples de sites utilisant l’affiliation

Beaucoup de sites utilisent ce moyen de monétisation. J’en fais d’ailleurs partie. Et ceci dans plusieurs domaines.

A quoi ressemble typiquement un site utilisant de l’affiliation ? Voici l’exemple de la fabrique du net, un site qui me plaît particulièrement.

Le classement et les informations sur les logiciels permettent d’apporter de la valeur aux visiteurs.

En « échange », chaque fois d’un utilisateur clique sur un lien et conclut un abonnement, la fabrique du net est rémunérée.

L’affiliation, une question de volume, mais pas uniquement…

Le volume, c’est bien, mais la qualification de l’audience, c’est mieux !

Le graphique Google Analytics ci-dessous montre l’évolution de mon site le plus rémunérateur en termes d’affiliation.

La quantité de trafic diminue fortement, ce qui pourrait être une très mauvaise nouvelle.

Mais en réalité, 46% de cette diminution est attribuable à des pages qui généraient du trafic, mais ne produisaient aucun revenu.

Maintenir un trafic intéressant
Maintenant un niveau de trafic est important, mais pas autant que le maintien d’une qualité de ce trafic.

Il s’agit d’un des plus grands défis de l’affiliation : attirer le bon trafic sur son site pour pouvoir le convertir efficacement.

Astuce possible : Il est évidemment possible de voir le problème dans l’autre sens. Générer du trafic et dans un deuxième temps, placer des liens d’affiliation correspondant à cette audience.

Comment choisir un domaine d’activité ?

Je dois vous avouer quelque chose : je ne suis pas sûr de la réponse à cette question.

Mon expérience : J’ai choisi une niche extrêmement compétitive (la rencontre) et ai réussi à me créer une base de revenu importante.

Ce que l’on lit sur internet : Exactement l’inverse – il est préférable de choisir une niche très précise et peu compétitive.

Je pense que le critère le plus important (le facteur de succès dans mon cas), c’est : la qualité du contenu.

Peu importe la taille de la niche, si vous parvenez à créer du contenu qualitativement supérieur à ce qui existe, alors vous arriverez probablement à vous assurer une part du gâteau.

De ce point de vue, il me semble préférable de choisir un domaine pour lequel vous avez de l’affinité.

Investir son propre temps : le « crowd labor »

Contrairement à l’affiliation, le crowd labor permet d’être sûr de gagner quelque chose. Le risque en moins, les montants potentiels sont cependant plus faibles.

Le principe du « crow labor » est simple : il s’agit pour une marque de faire effectuer une tache à une multitude de personne en les rémunérant.

Amazon par exemple met à disposition une plate-forme permettant de mettre en contact des « micro-travailleurs » avec des « micro-tâches ».

Amazon crowd labor
Amazon propose des services de crowd labor dans les domaine du traitement d’image, du traitement de données, de la collecte d’information et de la modification de données.

Comment devenir un « crowd travailleur » ?

Tout comme les plateformes d’affiliations, il existe des plateformes de crowd labor.

Vous aurez bien plus de chances de générer un revenu par leur biais plutôt qu’en suivant les instructions d’un email vous faisant miroiter monts et merveilles (tout en restant à la maison).

Voici quelques exemples (beaucoup de ces plateformes sont en anglais) :

  • CloudFactory : images, son, vidéos, documents, traductions, … l’idée est toujours la même. Une tache relativement répétitive est à effectuer en échange d’une petite rémunération par action.
  • CrowdSource : propose des tâches parfois un peu plus complexes telles que de la rédaction ou des réalisation graphiques.
  • Figure eight : une entreprise très intéressante pour les geeks ! Figure eight propose de tester des algorithmes d’intelligence artificielle.

Contribuer à ses propres ventes : la promotion

Pourquoi ne pas revenir à la base de la communication digitale et vendre un produit en lequel vous croyez sincèrement ?

Stanislas Leloup le fait très bien et c’est la raison pour laquelle je vous ai mis un bout de son site marketing média dans la vidéo ci-dessous.

L’objectif de Stanislas est d’intéresser sincèrement avec son contenu et de donner envie d’aller plus loin. Dans ce cas, « aller plus loin » rime avec l’enregistrement de son email.

C’est l’occasion de prendre un pas de recul. Tout comme l’affiliation, le soutien de sa propre activité permet de créer un produit qui perdure dans le temps.

C’est une démarche qui est évidement plus compliquée (et potentiellement plus longue) que le crowd labor, mais qui peut également générer des recettes plus importantes.

Conclusion

En conclusion ? Pas de miracle.

Il existe 2 chemins à suivre pour générer des revenus sur internet :

  1. Effectuer des tâches répétitives que d’autres ne veulent pas effectuer et être rémunérer un minimum. L’avantage ? Vous êtes sûr de gagner quelque chose. L’inconvénient ? Ca sera certainement une somme ridicule.
  2. Investir plus de temps et d’énergie dans la démarche pour créer de la valeur (c’est le cas – parfois – de l’affiliation et c’est clairement le cas de la promotion). L’avantage ? Vous apprendrez quelque chose et les revenus peuvent être bien plus importants. L’inconvénient ? Il n’y a rien de moins sûr que le succès.

Bonne chance pour votre activité et tenez moi au courant de vos succès et échecs ! Le partage, c’est la clé du succès.

Leave a Reply

Your email address will not be published.