Pour le nouveau teneur de site que vous êtes (loin de moi l’idée de vous stigmatiser), les conditions SEO ne doivent pas représenter un frein à l’éclosion de vos idées.

Ne vous focalisez pas trop sur la perception des robots. Vous pourriez perdre le fil conducteur de vos pensées et nuire à la fluidité de vos écrits.

Le but est de garder votre plume tout en joignant l’utile à l’agréable.

Votre mission de séduction vis-à-vis des moteurs de recherche ne doit pas entraver le bon déroulement de vos constructions linguistiques. (Quel qu’en soit le but, tutoriels, conseils, recettes …).

Vous écrivez tout d’abord pour les lecteurs qui deviendront vos fidèles.
La trame reste la même. Il est simplement question de moduler ses frappes de façon à intégrer des mots-clés directement liés à la thématique et c’est tout bénéf’.

Vous aurez amélioré votre stratégie SEO et dans un même temps recadré la compréhension du lecteur.

Au premier paragraphe, celui-ci saura à quoi s’attendre au sein de ceux qui suivent et au final il partira l’esprit marqué.

Par ailleurs, il est essentiel de s’attarder sur le choix des mots-clés pour s’éloigner le plus possible d’un éventuel chevauchement, une cannibalisation SEO engendrée par le positionnement de plus d’une page sur des mots-clés identiques.

Il ne faudrait cependant pas en faire des tonnes. Avec l’arrivée de Google Panda, les moteurs deviennent de plus en plus efficaces dans la détection de sur-optimisations.

Ne répétez pas 36 mille fois votre mot-clé, vous n’êtes pas en plein lavage de cerveau.

Privilégiez du contenu unique ! S’endormir sur son clavier avec les doigts collés aux touches CTRL, V n’est pas le but.

En gros, mettez en avant vos talents de webmaster, relisez ensuite tout ce que vous avez pondu pour rectifier quelques fautes de frappes ou autres. Rajoutez-y une pincée de poudre SEO et laissez la magie opérer.

Google et ses outils à n’en plus finir, n’oubliez cependant pas vos lecteurs

Vous pouvez utiliser des outils tels que Google Adwords ou Google trends pour vous aider dans cette quête de notoriété virtuelle.

Pour Google adwords, mettez en place, comme décrit, les mots clés pour lesquels vous désirez faire apparaître votre annonce. Tapez votre texte avec le titre et la description. Rajoutez-y l’adresse de la page que voient les internautes et la page sur laquelle ils vont effectivement se retrouver.

Définissez votre budget maximal par jour et votre intervalle de prix pour chaque clic renvoyant à votre site. Si votre investissement est trop minime, Google vous le fera savoir explicitement.

De façon générale et approximative vous serez bien positionné si vous environnez les 25, 50 centimes par clic.

En l’espace de quelques heures, vous serez visible avec un classement qui dépend donc de :

  • L’ampleur de votre investissement : Plus vous vous ruinerez plus votre visibilité augmentera.
  • Nombre de clics sur votre annonce : Plus les lecteurs afflueront plus vous vous frayerez un chemin vers le haut de la liste et vous dégoterez petit à petit une place parmi le top 3.
  • Le nom de domaine, les mots clés fixés et l’inactivité de certains dans votre annonce mais aussi le temps de chargement de votre page d’atterrissage : Réactivité et attractivité avec affluence et popularité représentent les 2 pôles inverses qui s’attirent, de deux aimants différents.

Entamez votre chasse au trésor !

Laisser une réponse